VIENS, PINT OF SCIENCE C’EST AUSSI POUR TOI !

“Je sais bien que Madame Michu* ne viendra pas”, me confie la responsable communication d’un institut lillois lorsqu’elle m’évoque la liste des invités de ces événements grand public. Et cet avis est aussi mon constat : à chaque café science, à chaque atelier, à chaque soirée grand public, je ne croise que des personnes averties, inscrites ou liées à la science d’une manière ou d’une autre.

Et s’il est merveilleux d’avoir une communauté de passionnés de science, cela m’embête fortement que le peuple imagine que ces événements ne soient pas pour eux. “Après tout, ils ne vont rien comprendre.”  À cela, je réponds, que je peux comprendre si quelqu’un m’explique avec un vocabulaire que je comprends. Et depuis peu, j’ose aller plus loin en disant que le problème avec la science, c’est que le grand public ne la perçoit pas comme il serait préférable qu’il la voit : comme une source d’émerveillement, un moyen de comprendre le monde, l’humain et aussi, si les choses sont bien faites, comme un divertissement. À Lille, ma ville de cœur, je défie le monde scientifique de rendre leurs événements grand public aussi populaires que ceux de Lille 3000, célèbre manifestation culturelle soutenue par la ville. Mais défier les autres, c’est bien, s’investir pour faire avancer les choses c’est terriblement plus excitant.

Alors, moi, Nadège Joly, au passé rimant avec bancs de la fac de chimie, aujourd’hui journaliste scientifique, j’y suis allée au culot. Sans réfléchir, ou justement à force d’y penser, j’ai décidé de tout mettre en oeuvre pour implanter le festival Pint of Science dans la métropole lilloise. Au fil des discussions avec des proches, amis ou connaissances, une belle équipe s’est créée. J’aime employer cet adjectif de “belle” pour parler de l’équipe, car c’est une merveille que d’avoir face à soi des personnes réellement motivées pour croiser fun, science et grand public.  

Lille, ville riche d’acteurs de la science

En parallèle, de l’organisation propre du festival (chercher des sujets, des intervenants, des bars etc), j’ai voulu présenter Pint of Science aux instituts, aux diverses personnes actives dans la communauté scientifique. Tout simplement pour ne pas faire ce que je ne voulais pas : monter le truc seule dans mon coin. Lille est une ville riche de science, de culture et de choses déjà mises en place. Des événements concoctés par les organismes de science, il en existe des centaines, et je ne voulais en aucun cas arriver comme une fleur et dire “Pint of Science c’est mieux que ce que vous organisez”. Mon souhait est plutôt de travailler ensemble, d’associer, de relier ces acteurs. Parce que j’estime, que le meilleur moyen d’être visible, c’est d’avoir un réseau bien tissé. De sorte que n’importe qui “tapant sur un endroit” puisse diffuser ou recevoir de toute la communauté.

2017PoSLille4

Là, je vous vois sans doute sourire, peut-être vous dire que “la nana elle se prend bien la tête avec juste un festival de trois jours”. Et bien j’assume, sauf la prise de tête. C’est naturel de vouloir du mieux pour sa ville et ses intérêts. D’autant plus, si cela ajoute une bière au programme. Confessions Intimes, La rue des Allocs et autres programmes médiatisés l’ont montré : dans le Nord, on est tous des alcoolos. Cette fois, c’est moi qui souris. Et qui assume, à nouveau, apprécier une bière délicieuse comme les brasseurs savent la concocter et comme les zythologues en ont parlés lors de la soirée d’implantation de Pint of Science à Lille, c’est pas être alcoolo.

Mais ces médias réussissent eux à faire quelque chose que je ne suis pas parvenue à faire en 2016 à Pint of Science : intéresser Madame Michu. Toutefois, c’est absolument normal, une première édition ne vise pas à cela. Ou du moins, mes objectifs étaient d’abord d’installer le festival, de l’apprivoiser, de le faire connaître auprès des acteurs locaux de la (diffusion de la) science. Désormais, nous pouvons amorcer la partie conquête de madame Michu. Comment ? En développant des sujets au plus proche du peuple, en installant ces soirées dans les quartiers et non systématiquement dans le centre. Sans oublier que nous sommes à Lille, que mettre à l’honneur la science de la région (ou au moins du département Nord tellement les Hauts de France sont vastes) est un point incontournable.

Si cette problématique semble propre à Lille, il n’en est rien. À ce que je sache, il y a des humains un peu partout sur la planète, et parmi eux de la science qui se glisse dans leur quotidien. Que Pint of Science soit international n’est donc que logique, si, si. Et pourtant, malgré cette logique, je frissonne à l’idée d’entendre que ce défi mené à Lille fait partie d’un tout tellement grand. Mais avouons-le, c’est aussi rassurant d’avoir des soutiens, des guides, des conseils auprès d’une organisation au regard plus large. Certains disent que Pint of Science est une famille. Je le crois, et parfois je rêve que vous, public du festival, vous pensiez de même. Parce que cela intègre des notions très humaines et que cela devrait dissiper les nuages noirs qui voguent au-dessus de la science. Enfin, en mai normalement il n’y a pas de nuages, juste un beau soleil, une pinte et trois jours à ne pas louper : ceux d’une nouvelle édition de Pint of Science.

Nadège Joly, coordinatrice Lille

*à toutes les madames Michu du monde, j’exprime ma sincère sympathie et mes excuses d’employer votre nom pour désigner les personnes sans, à priori, réel intérêt au point d’aller à des événements ou je ne sais quoi pour la science, ou de manière très générale, le grand public.  

Publicités

2 réflexions sur “VIENS, PINT OF SCIENCE C’EST AUSSI POUR TOI !

  1. debyoyo dit :

    Superbe article plein d’enthousiasme, d’ouverture, de projet concret et tout, mais car il y a toujours un mais, pourquoi ne pas avoir donné les dates et lieux de ces évènements? C’est aussi ça la communication

    J'aime

    • Nadège Joly dit :

      Bonjour, les événements ont été largement communiqués à la fois sur le site web (https://pintofscience.fr/events/lille), mais aussi sur les réseaux sociaux numériques (Twitter, Facebook, Instagram ..) mais aussi auprès de divers réseaux et lieux IRL.
      Après effectivement, difficile de toucher tout le monde. D’autant plus pour une première. Mais promis, bientôt on aura carrément un écran géant en plein centre avec PoS en énorme dessus 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s